jeudi 11 décembre 2008

Johan ASHERTON, "God's Clown", 1988

Après une tentative rock en groupe au sein des Froggies, ce Français chantant dans un anglais parfait eut la révélation folk en découvrant Townes Van Zandt, Leonard Cohen, Nikki Sudden, et bien sûr Nick Drake, auquel on l'a trop souvent comparé. Sur ce premier album en solo, ce baladin va fureter sur les terres de Marc Bolan, Johnny Thunders, Elliott Murphy, voire Syd Barrett...au même moment, on peut lui prêter une communauté d'âme avec Epic Soundtracks.

God's Clown

7 commentaires:

daniel a dit…

Décidément , vous avez des goûts très sûrs . Je vous engage à venir lire l'entretien que Johan Asherton avait accordé à next.musicblog: http://next.musicblog.fr/755081/Un-entretien-avec-Johan-Asherton/

Anonyme a dit…

1000 mercis : j'ai eu ce 33 tours et je l'ai perdu. Très heureux de retrouver ce merveilleux album !

Bravo pour le reste aussi.

Anonyme a dit…

bonjour
le lien ne marche pas apparemment. est il périmé?
merci d'avance et bravo pour votre blog,
jp

Starsailor a dit…

voici un autre lien :

http://rapidshare.com/files/201214099/God_s_Clown.zip.html

Anonyme a dit…

un GRAND et SINCERE MERCI!!!

marcachien a dit…

le premier morceau, c'est du bolan tout chié. "la vie de chateau", chépas, un truc fm américain "in the distance and all around", il dit, c'est très "américain", même si ça reste assez british dans la production à mon goût. puis le troisième morceau, on dirait lou reed qui chanterait "caroline says" avec d'autres paroles sur les accords de "knockin' on heaven's door" de Dylan. après, ça évolue un peu, vec cette guitare slide, ouais. sympathoche, disdonc.
ha, et "god's clown", now... d'entrée, on sent le type qui a beaucoup écouté "wild horses" des stones, mais avec une solitude plus personelle que mick jagger.
je vais arrêter là. merci kan maime. bonne continuation.

Simon House a dit…

http://www.megaupload.com/?d=HS3I1MJ9