lundi 7 juillet 2008

Peut-on tout laisser dire impunément à Nicolas Ungemuth ?

Quel lecteur de Rock'n'Folk ne s'est pas délecté à la lecture de la rubrique rééditions, tenue par le journaliste le plus fielleux depuis..euh, Lester Bangs ? Comment ne pas se tordre les zygomatiques lorsqu'il affuble Devendra Banhart de l'épithète "glaire bienveillant", James Blunt de "panari chantant" ou qu'il croque Freddy Mercury en castafiore moustachue ? Cette méchanceté est souvent très réjouissante, puisque gratuite...le problème, c'est lorsque la fine frontière qui sépare la mauvaise foi assumée et le manque de discernement est franchie, comme c'est le cas dans le dernier numéro. N.U y chronique les 2 albums de Bill Fay, en évoquant certes Nick Drake, mais surtout, encore et toujours, l'encombrant Bob Dylan (mais qui n'aurait-il pas influencé ?). Alors voilà M. Ungemuth, le Zim est peut-être un grand parolier, mais s'il avait écrit une seule mélodie du niveau de celles de Bill Fay, il mériterait peu-être le piédestal sur lequel il semble contempler 40 ans de rock. Alors, oui, disons-le tout net, BOB DYLAN EST UNE TANCHE !!!!!!! Et Bill Fay, un songwriter de très haute volée.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh oui, Bob dit l'âne est un usurpateur patenté.

Bien vu, Starsailor (*), et bravo pour ton site.

(*) mais Starsailor, entre nous, n'est pas un si mauvais interprète...
;-)

Ed'

Starsailor a dit…

mais comme tu le sais, mon pseudo est emprunté non à ce groupe bêlant mais à l'immense album de Tim Buckley ;-)

Anonyme a dit…

Pichoooooooooooooooooo !!


Mon frère Jacques,
J'aime qd tu nous apportes la lumière.

$hiti a dit…

Je le pensais tout bas, merci de l'écrire tout haut.

Et encore bravo pour ce blog de haute teneur, en lien dès à présent sur le mien - gage de qualité s'il en est ;)

Siya, dude.

frumious bandersnatch a dit…

Ouch !!... quel beau thème pour une polémique ! Personnellement j'aime les deux : Dylan a toujours fait partie de ma vie depuis la découverte du 1er best of à l'âge (tendre) de 15 ans. Quant à Bill Fay, je possède et chéris la réédition See For Miles de ces deux 1ers LP depuis fort longtemps.
Ceci dit, Nicolas Ungemuth est souvent très amusant, et fiable la plupart du temps, mais écrit régulièrement des âneries : une réédition naze des Seeds présentée comme remasterisée, le très grand Sean Bonniwell traité comme un moins que rien, j'en passe et des pires. Du reste, il en a mis une bonne couche à Dylan dernièrement dans sa chronique d'une réédition des Crystals je crois. Sa vision qui consiste à réhabiliter le songwriting pop ou soul (Brill Building, etc...) par opposition à l'écriture jugée souvent nébuleuse de Dylan se défend. Dans ce cas là aussi, je botte en touche : j'aime autant - mais à d'autres moments & pour différentes raisons - le Zim que Pomus/Shuman , Goffin/King, Leiber/Stoller. Enfin bref...

Merci pour ton blog que je viens de découvrir. De très belles choses à glaner, et c'est agréable de ne pas se torturer le ciboulot pour laisser un commentaire en anglais...

daniel a dit…

Ce que je pense de N.Ungemuth :
http://next.musicblog.fr/918253/Comme-quoi/
Et merci encore une fois à vous pour m'avoir fait découvrir Bill Fay ( que je ne connaissais pas ).

daniel a dit…

Ce que je pense d'Ungemuth ( bis ) dans mon dernier bilelt . Je me suis permis de reproduire votre bilelt .

paul a dit…

Bill Fay est pour moi un véritable génie ! Je chérie tout particulièrement son premier opus qui délivre un panel inestimable d'émotion et de grâce ! En ce qui concerne, Bob Dylan même si je lui reconnais un talent certain, je ne suis jamais parvenu à me laisser transporter par ces disques ! Merci Starsailor de souligner l'immense talent de Bill Fay !

dkelvin a dit…

Ce N.U. m'évoque une jolie citation d'Achille Talon à son voisin Lefuneste : "Vous êtes une tache sur la moquette de l'univers".

Bungalow Bill a dit…

Bob Dylan est simplement l'un des plus grands songwriters de la seconde moitié du XXeme siècle.

Alors bon, on peut ne pas supporter sa voix, on peut également dire qu'il a sorti de mauvais disques, mais, mais on ne peux pas nier le fait qu'il soit l'un des plus grands.

C'est simple, dans les glorieuses 60's, il y avait des tas d'artistes géniaux qui ont sortis des chefs d'oeuvres comme on en fait plus de nos jours, et durant cette décennie, il y avait deux phénomènes qui se plaçaient au dessus de tous, c'était les Beatles et Bob Dylan.

Starsailor a dit…

Non, il a juste bénéficié d'un faisceau de circonstances...car qui peut affirmer qu'il avait vraiment plus de talents qu'un Fred Neil, un Phil Ochs, un Tim Hardin...artistes aux côtés desquels il a débuté à Greenwich Village ? Je ne mets pas en doute ses capacités de protest-singer, mais les textes ne font pas tout...Je maintiens que ses chansons sont pauvres musicalement et mélodiquement...mais j'aime quand même "Blood on the Tracks" ! ;-)